PRATIQUE

 

Je développe une pratique où mes oeuvres surgissent de choix de matériaux sélectionnés autant pour leurs caractéristiques physiques que contextuelles : verre brisé lors de manifestations, aluminium volé dans des boutiques lors d’un job intérimaire, matériaux récupérés dans des PME ayant déposées le bilan. Néons issus de panneaux publicitaires détruits. La révolte est mon terrain d’investigation privilégié. Une manière de vivre, d’exister. Une fin en soi. Je la courtise et la questionne dans un va et vient entre agora et white cube. Dans mon travail aux ramifications plurielles, la posture engagée de l’artiste ne se lit pas de manière frontale. Elle évolue dans une démarche plus globale où subversion et insoumission virevoltent et batifolent avec l’humour, la poésie, la fiction. Du chaos, de la ruine surgit la forme, nait le construit.

Lire un peu plus :