BIO

ARTISTE & POÈTE

SCULPTEUR & PERFORMEUR

(née en 1978), vit et travaille à Nantes.

Wilfried Nail est diplômé de l'École Nationale des Beaux-arts de Perpignan. Il a bénéficié de différentes bourses de production ( Région des Pays de la Loire, DRAC... ) . Il a participé à plusieurs expositions, festivals et résidences en France et à l'étranger, et est à l’origine de deux collectifs d'artistes : Lolab, Azones. Il est également fondateur d'un projet d'échanges, de résidences et d'expositions Franco-Tunisiens engagé sur le territoire particulier du Gouvernorat de Gafsa en Tunisie : Under The Sand.

Lauréat du Collectif Bonus, Wilfried travail travail actuellement sur un projet mêlant performances, récit et installations:  Rester dans le Trouble

 

Des paysages inachevés naît le construit, des territoires chahutés par les conflits surgissent des histoires et leurs formes.

 

Wilfried Nail déploie un travail arpentant les doutes et les débâcles générés par nos sociétés immergées en eaux troubles. Il cultive le principe de subversion et ses ambivalences dont il interroge les diverses strates : historiques, politiques et sociales.

 

Les rebuts de ces chaos, alors prétextes à une refonte systématique, ouvrent sur des potentiels, comme autant de possibilités aux capacités régénératives. Verre brisé lors de manifestations, matériaux récupérés dans des PME ayant déposé le bilan, néons issus de panneaux publicitaires détruits, profils en aluminium volés dans des boutiques de téléphonie, scories volcaniques, font partie du lexique formel utilisé par l’artiste dans ses installations, ses sculptures.

 

Usant de gestes significatifs d'appropriations et de tensions, entre forme et contexte, Wilfried sélectionne des matériaux, autant pour leurs caractéristiques physiques que contextuelles. Il élabore, dans un jeux d'équilibre et de rupture, des œuvres fragiles, parfois abîmées, en situation de sursis, prêtes à rompre.


Ces situations de sutures précaires, de circonvolution permanente et d’auto-destruction imminente, constituent un palimpseste protéiforme, où la frontière entre la vie et l’art demeure poreuse, où subversion et insoumission virevoltent et batifolent avec l’humour, la poésie, la fiction.

SÉLECTIONS D'ARTICLES